Dystopie

The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy

the-book-of-ivy,-tome-1---the-book-of-ivy-581703-250-400.jpg

 

Cependant, il ne m’a pas sauvée. Il m’a permis de me sauver moi-même, ce qui est la plus belle façon de recouvrer sa liberté.

 

  • Titre : The Book of Ivy
  • Auteur : Amy Engel
  • Editeur : Lumen Editions
  • Date de sortie : 05 mars 2015
  • Genres : Dystopie, romance, monde post-apocalyptique, amour

screenshot_20171001-100628-e1506872457851

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

 

screenshot_20171001-100648-e1506873028575

 

J’ai lu ce livre en 3 heures et sur un coup de tête, je voulais terminer une série Tv mais internet ne fonctionnait pas alors j’ai ouvert ma liseuse et je suis tombé sur ce livre que je me sermonne à lire depuis un petit bout de temps, et voila… Et franchement j’en ai le souffle coupé, j’ai tellement de chose à dire.

Alors je vais directement me plonger au cœur du livre, des personnages et des réflexions que je me suis faites puisque le synopsis résume assez bien l’histoire, Il y a cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants a survécu, deux familles se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, celle d’Ivy a perdu. Les fils et les filles des adversaires doivent s’épouser pour assurer l’unité du peuple. Ivy doit épouser le fils du président sauf qu’elle a une mission, c’est de le tuer.

je commence par Ivy, je lai trouvé impulsive et direct, elle est belle et rebelle, dans certains livres cette attitude peut être lassante et on a envie de secouer le personnage mais ici, on se sent proche d’elle car elle a un fort caractère et dit tous ce qui lui passe par la tête, elle est forte et ne se laisse pas faire, elle a un code moral et voit les injustices autour d’elle et souhaite y remédier. Depuis que Bishop à décider de l’épouser elle plutôt que sa sœur, son père et sa sœur l’ont formé pour une seule mission. tuer Bishop afin d’atteindre le président pour enfin : arriver aux pouvoirs tant désiré. Malgré le moule dans lequel sa sœur et son père ont voulu la former et surtout l’enfermer sa véritable nature refait surface, ne dis ton pas que  » Chassez le naturel il revient au galop  » ? Et bien c’est exactement le cas d’Ivy, malgré tout ce que son père et sa sœur font pour la formater elle reste une personne a part entière et franche.

« Une fois, Bishop m’a demandé qui je voulais être. Je crois que maintenant, je connais la réponse. Je veux être une personne assez forte et courageuse pour prendre des décisions difficiles. Mais je veux être assez juste et aimante pour prendre les bonnes. »

 

Je passe à Bishop, Bishop est doux, réfléchis, humble, charitable et gentil, au début du roman on le trouve assez énigmatique et on ne sait que penser de lui puisqu’on le découvre à travers les yeux d’Ivy, mais au fil de la lecture on se rend compte qu’il est authentique, qu’il est bel et bien ce qu’elle pense de lui, il n’y a rien de faux chez lui, il est gentil attentionné et patient, il l’aime, bien sur il tombe amoureux petit à petit mais il l’aimait déjà. Bien sur tout le monde a sa part d’ombre et Ivy se rend compte que Bishop a beau être gentil, il ne rigole pas, lui aussi aime la justice et quand justement on découvre une injustice dans le livre, Bishop est dur et impitoyable, Ivy pensait qu’il ne ressentais pas les émotions alors que non, il cache bien son jeu, d’ailleurs ne dis ton pas  » qu »il faut se méfier de l’eau qui dort  » ebien c’est exactement ca avec Bishop. Je suis aussi tomber amoureuse de lui, on aime souvent les bad boys dans leslivres, certes, mais ici Bishop est tellement… Il est tellement ! Il ne se préoccupe pas de ce que pense les autres, dans sa société actuel, c’est aux femmes de tout faire : lessive, repas,et pourtant il le fait, Ivy était d’ailleurs choqué au début. il est adorable et je me suis beaucoup attaché à lui (Pour ne pas dire tomber amoureuse). 

En ce qui concerne la romance entre eux, j’ai totalement aimé, j’aime les romances certes mais je trouve qu’elle sont authentique dans les livres dystopiques comme dans divergent ou Hunger games. L’amour entre Bishop et Ivy se développe petit à petit, elle n’est ni trop longue ni trop rapide. d’ailleurs Bishop explique dans le livre pourquoi il a choisis Ivy et j’ai aimé la référence au titre du livre, il dit que  » Il a choisit Ivy car :

 

«Tu es facile à déchiffrer, Ivy, mais ton livre est compliqué.»

 

tumblr_nrlg9mVlC61qm7g6po1_500

 

Maintenant que j’ai fini avec les personnages passons à la trame du livre, ce livre m’a beaucoup fait réfléchir notamment sur un point : La liberté j’ai eu l’impression de retourner à mon bac de philo pourtant Victoria et Ivy lors d’une discussion soulève un point. Ivy est mécontente du fait qu’on ne choisisses pas qui on peut épouser, Victoria lui répond que beaucoup de personne sont contente de cette situation, Ivy se demande si c’est par envie ou par tradition. Et Victoria lui répond que parfois on attend trop de la liberté car la liberté les a menés a un monde de destructions. Et c’est ça le truc dans ce genre de livre, quand je prend Hunger Games, Divergente, Delirium et autre livres apocalyptiques, L’homme ne retiens pas la leçon, il fait la guerre, se relève mais recommence les même erreurs comme si les bombes n’avait pas suffit, la bêtise humaine demeure intact. mais heureusement il y a toujours des gens pour se rebeller. la charité et l’amour persiste et surtout des gens têtus et rebelles comme Ivy.

 

 Pour la première fois, je me rend compte que les horreurs qui existent de l’autre côté de la barrière sont les mêmes que celles de l’intérieur. Les hommes. Et les atrocités que nous nous faisons subir les uns aux autres. »

 

Ce livre s’inscrit bien dans l’univers de la dystopie, il à été autant bien écrit que les Best-Sellers dans sa catégorie, l’auteur nous mène en haleine. Bref j’ai totalement aimé, l’histoire est originale et unique.

 

 

 

 

MA NOTE :

doodleFaceF4_20171001101725718 (1)

25 commentaires sur “The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy

    1. J’ai lu les tomes deux en faite mais j’ai pas encore mis ma critique pour le deux… En tout cas je suis tombée amoureuse de Bishop 😍😍😍😍❤❤❤❤ l’une des meilleures dystopie que j’ai lu… Et j’en ai lu !

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s