Interviews

Interview #10 : A la rencontre de Iman Eyitayo

Bonjour bookeur et bookeuse,

Aujourd’hui, nous allons à la rencontre de Iman Eyitayo

Présentation : 

zdksoqd.jpg

 

Née en 1988, Iman raconte des histoires depuis son plus jeune âge. Inspirée de jeux vidéo et passionnée de dessins, elle commence très jeune à réaliser des bandes-dessinées qu’elle partageait en secret avec sa petite sœur.

Elle ne se met à l’écriture que beaucoup plus tard, en Décembre 2011, lorsqu’elle tombe sur de vieux dessins de son enfance. Elle décide alors de peaufiner sa toute première œuvre « Coeur de flammes ». Après en avoir rédigé le 1er tome, sa sœur ainsi que quelques proches l’encouragent à le faire lire, le corriger, puis à le publier.

En dehors de l’écriture, Iman est une hyperactive touche-à-tout et autodidacte qui aime voyager, découvrir des langues étrangères (pour l’anecdote, elle a appris le chinois sur internet et le parle couramment depuis), écouter de la musique, regarder des séries américaines et taïwanaises, dessiner de temps en temps et jouer aux jeux vidéo.

Souhaitant se consacrer pleinement à sa passion pour le domaine du littéraire, elle a quitté son travail de chef de projets en informatique en fin 2016, pour devenir, après une formation intense, animatrice d’ateliers d’écriture créatifs et projets romans, ainsi que traductrice.

Aujourd’hui, elle compte plus de six romans à son actif, pour tout public, et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

 

Bibliographie : 

  • Cœur de flammes, tome 1

Paru en Octobre 2013, puis en Septembe 2014

Genre : Fantasy / Adolescents & Jeunes adultes

364 pages

Editions : Plumes Solidaires

 

  • Cœur de flammes, tome 0.5

Paru en Avril 2014

Genre : Nouvelle / Fantasy / Adolescents & Jeunes adultes

44 pages

Editions : Plumes Solidaires

 

  • Cœur de flammes, tome 2

Paru en Octobre 2014

Genre : Fantasy / Adolescents & Jeunes adultes

492 pages

Editions : Plumes Solidaires

 

  • L’antichambre des souvenirs, intégrale : 

Paru en Juin 2015 (originellement paru en deux tomes, puis en intégrale)

Genre : Contemporain / Fantastique / Jeunes adultes

306 pages

Editions : Plumes Solidaires

 

  • Abiola et la plante magique : 

Paru en Août 2016

Genre : Jeunesse / Contes / 7-10 ans

88 pages

Editions : Plumes Solidaires

 

  • Cœur de flammes, tome 3

Paru en Mars 2017

Genre : Fantasy / Adolescents & Jeunes adultes

412 pages

Editions : Plumes Solidaires

 

  • Cœur de flammes, tome 3.5

Paru en Octobre 2017

Genre : Fantasy / Adolescents & Jeunes adultes

140 pages

Editions : Plumes Solidaires

 

  • Voyageuse, tome 1

Paru en Juillet 2017

Genre : Fantastique / Romance / Adolescents & Jeunes adultes

224 pages

Editions : Plumes Solidaires (réédition prévue le 7/11/2017)


A la rencontre d’Iman : 

Moi : Quand avez-vous commencez à écrire ? Que représente l’écriture pour vous ?

Iman : J’ai commencé à écrire à l’âge de 11 ans je crois, sous forme de mini textes qui accompagnaient mes dessins et mes bandes dessinées de l’époque. Puis, avec le temps, l’écriture a pris le pas sur le dessin.

Aujourd’hui, je dirais que l’écriture représente un moyen d’expression solitaire et à la fois communautaire, universel et pacifique. J’adore raconter des histoires, j’aime également discuter et faire passer des messages : l’écriture est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour combiner ces deux besoins.

 

Moi : Quels sont les éléments qui vous a poussé à écrire : 

Iman : Rien ne m’a réellement « poussée » à écrire. J’adorais raconter des histoires depuis toujours, bien avant que je me mette à lire. J’inventais constamment une vie à tous ceux qu’on rencontrait, et cela m’occupait dans ma solitude enfantine. Avec le temps, ce besoin a pris de plus en plus de place, tout simplement, et j’ai fini par avoir envie de mettre toutes ces histoires et tous ces messages sur papier J

 

Moi : Ou trouvez-vous l’inspiration ?

Iman : Un peu partout : autour de moi principalement, dans les senteurs, la musique, les jeux vidéos, les formes et les couleurs. Tout m’inspire. Mais je dirais que ce qui m’inspire le plus, ce sont les gens. Que ce soit le vendeur de journal dans la rue, le collègue sympa ou celui qui est grognon, une amie, un inconnu gueulant dans le métro, etc. Et, heureusement pour moi, il y’en a partout. Lol J

 

Moi : Si vous devriez vous décrire en quelques mots, quels serait-il ?

Iman : Un peu geek. Passionnée. Aventurière. Curieuse. Dans les nuages. Maladroite.

 

Moi : Qu’avez-vous ressenti à la sortie de votre premier livre ?

Iman : Du stress, lol. Oui, j’étais heureuse, mais j’étais surtout très stressée que tout le monde déteste et me juge comme étant une imposture. Heureusement, ça n’a pas été le cas.

 

Moi : Quel moyen vous êtes-vous donné pour faire publier votre livre ? Avez-vous contacté une maison d’édition ou c’est eux qui vous ont contacté ?

Iman : Mon parcours est particulier. Je n’ai contacté aucune maison, car au moment où j’ai terminé mon premier roman, j’étais embourbée dans une injustice administrative qui m’a poussée à rejeter le système pendant un moment. Du coup, je me suis auto-éditée dans un premier temps. Plus tard, des amis et moi avons créé Plumes Solidaires, la maison d’édition associative où je suis présentement.

Je pense toutefois à tenter d’autres maisons d’édition par curiosité courant 2018 (des maisons avec qui j’aurais beaucoup d’affinité professionnelle toutefois, car je suis un peu exigeante sur le sujet), d’autant plus que mon dernier texte vient de gagner un contrat d’édition via un concours dont j’ai gagné le grand prix (La journée du manuscrit).

 

Moi : Quand et/ou écrivez-vous ?

Iman : J’écris souvent quand je suis seule, de la musique dans les oreilles, dans un espace où j’ai accès à un divan ou un fauteuil (j’ai plus de mal à écrire sur une chaise, allez comprendre, lol), et avec une boisson chaude.

 

Moi : Quel est votre livre préféré/Votre auteur préféré ? 

Iman : Je n’en ai pas vraiment un, mais des tas, tant je lis beaucoup (environ 150 livres par an). Mais je citerais, sans trop réfléchir :

  • Maurice Druon pour sa saga historique « Les rois maudits »
  • James Clemens pour m’avoir replongée dans la Fantasy avec la série « Le feu de la sorcière »
  • Ann Aguirre pour m’avoir plongée dans la dystopie avec « Enclave »
  • Chimamanda Ngozi Adichie pour m’avoir donné un super personnage féminin dans « Americanah »
  • Brandon Sanderson pour m’avoir livrée la meilleure fantasy que j’ai lu avec le premier tome de la série « Fils-des-brumes »
  • Ken Follett, parce que… j’ai aimé tous ses livres jusque-là, notamment la trilogie « Le siècle » et la saga « Les piliers de la terre »
  • Omaam Michael Aivanhov pour m’avoir mis à la lecture avec son texte « Pensées », même si ses livres n’étaient pas faits pour une gamine de sept ans. Lol J
  • Jessica Sorensen, parce qu’en romance, j’ai rarement lu mieux, avec « Ella et Micha »
  • Fred Vargas, car c’est la seule que j’arrive à lire en Policier, notamment avec « Debout, les morts »
  • Alexandre Dumas, parce qu’il m’a fait réaliser qu’aucun chemin ne m’était inaccessible, avec notamment « Le comte de monte cristo » et « Les trois mousquetaires »

Je vais m’arrêter là, lol J

 

Moi : Quels sont vos projets ?

Iman : Alors, j’en ai toujours énormément pour 2018 !

  • Dystopie : Déjà, je vais sûrement me lancer dans le long processus d’édition que ma dystopie « Au-delà du miroir » (celle qui a gagné le prix)
  • Fantasy : Ensuite, je suis toujours en correction pour la sortie du dernier tome de ma saga (une quadrilogieà Cœur de flammes. (Enfin ! J’en tremble d’excitation !)
  • Fantastique / Romance : Je dois écrire le 2e tome de Voyageuse, ma romance fantastique dont le 1er tome est sorti cet été.
  • Contemporain / Romance : Je vais essayer de terminer une romance contemporaine que j’ai commencé il y a quelques mois : on croise les doigts.
  • Jeunesse : Et j’attends la sortie de mon 2e roman jeunesse « Abiola et la déesse des mers » qui est prévu pour mi 2018. (en cours chez l’illustratrice)

Je pense qu’avec ces cinq gros projets, 2018 sera bien rempli !

 

Moi : Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui comme vous veulent se lancer dans cette grande aventure ?

Iman : Mon conseil principal est le suivant : lisez… et écrivez, dès que vous le pouvez J.


Merci pour tes réponses Iman, maintenant nous allons essayer de te connaître un petit plus : 

 

De quoi ne pourriez-vous pas vous passer ?

De boissons chaudes.

La chose à laquelle vous tenez le plus sur terre ?

Mes proches.

 

Votre endroit préféré pour les vacances ?

La Chine… et le Bénin (c’est chez moi, quand même, lol) !

 

Votre chanson préférée ?

I’ll walk through fire, dans la série « Buffy contre les vampires ».

 

L’objet de votre fierté :

Avoir écrit mon premier roman malgré des conditions morales, physiques et financières très très difficiles.

 

Votre animal préféré ?

Je n’en ai pas, je les aime tous, sauf les cafards…

 

Votre plat et boisson favoris ?

Je n’en ai pas, lol. Mais mes plats préférés viennent majoritairement du Bénin, mon pays natal.

 

Votre citation préférée ?

« Aide-toi, et le Ciel t’aidera »

 

Quel mot utilisez-vous trop souvent ? 

Donc… -> je le dis beaucoup trop souvent !

 

Si vous étiez un livre ?  

Aucun, y’en a trop que j’aime. Lol.

Comment définirais vous votre caractère ?

Maladroite. Passionnée. Curieuse. Entière.

 

Quelles études avez-vous fait ?

Ouh la, beaucoup : Bac Scientifique, puis Master 2 en Expertise Comptable, puis Master 2 en Management en école de commerce (ESC Grenoble), puis Master spécialisé en Business Intelligence (ou gestion des données)

 

Quels sont vos genres littéraires et cinématographiques ?

Je lis un peu de tout, sauf le thriller ou encore le policier où, à part Fred Vargas, j’ai du mal. Mais mes genres préférés restent les genres de l’imaginaire : Science Fiction Fantasy Fantastique.

En cinéma, je regarde absolument tout, excepté l’horreur.


Merci encore Iman pour avoir répondu à mes questions, ça à été un plaisir d’apprendre à te connaître.

 

Vous pouvez retrouver Iman sur :

 

Vous pouvez aussi soutenir la maison d’édition de Iman qui a lancé un appel pour financer ses premiers livres audio.

Nous sommes une maison d’édition associative à compte d’éditeur qui existe depuis désormais un an et demi, et nous souhaitons lancer cette campagne dans le but d’acquérir un premier studio pour enregistrer nos premiers livres audio. Notre but ? Rendre nos livres accessibles à tous. Nous l’avons déjà fait en nous lançant dans l’aventure du papier (en appliquant la police dyslexique dans notre premier album jeunesse par exemple), puis celle du numérique, et nous sommes désormais certains que l’audio est la prochaine étape.

Pour y parvenir, il ne nous manque que l’équipement audio, tous les acteurs de ce projet ayant accepté d’être bénévoles […]

Pour plus d’information : CLIQUEZ ICI

 

3 commentaires sur “Interview #10 : A la rencontre de Iman Eyitayo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s