Bande dessinée·humour

Les Nombrils, tome 8 : Ex, Drague et Rock’N’Roll !

les-nombrils-tome-8-ex-drague-et-rock-n-roll-1102803-264-432.jpg

 

  • Auteur : Delaf (Écrivain)
    Maryse Dubuc (Écrivain)
  • Éditeur : Dupuis
  • Date de sortie : 09/11/18
  • Genre : Bande dessinée – Amitié – Amour – Homosexualité – Assumer – Quête de soi

Résumé

Célébrité, foules en délire, studios d’enregistrement… c’est ça maintenant, la vie quotidienne de Karine. Il est loin le temps où tout le monde la considérait comme une victime ! Mais devenir une vedette ne vient pas sans son lot de difficultés… Jenny et Vicky, de leur côté, vivent des moments plus tumultueux. La famille de Vicky a explosé, et son père a emmenagé avec… la mère de Jenny ! Les ex-amies devenues ennemies vont donc devoir partager la même chambre. Vicky en veut à Jenny qu’elle tient pour responsable de la situation, alors que Jenny a la tête ailleurs : elle est secrètement amoureuse d’Hugo. Une reine de beauté comme elle, amoureuse d’un gros moche, c’est impensable ! L’heure des décisions a sonné pour les trois filles, et elles pèseront lourd pour leur avenir : sauront-elles faire les bons choix ? « Nous sommes ce que nous choisissons de devenir » découvriront (parfois à leurs dépens) les héroïnes de la série dans ce huitième tome.


Mon avis

 

Je remercie les éditions Dupuis qui m’ont envoyé ce SP. J’étais vraiment contente ! Il faut savoir que Les Nombrils est l’une de mes BD préféré (Avec Roger de Cyprien, Les 4 as, Cédric etc).

Je ne vous dis pas le nombre de fois que j’ai relu chaque tomes de cette BD et même parfois quand je vais  la librairie, c’est ce que je lis, bref, pour ceux qui ne connaissent pas, vu que je commente le tome 8, je vous fais un petit récapitulatif :

téléchargement (1).jpg

C’est une bande de fille : Jenny, Vicky et Karine. Jenny et Vicky sont les reines du lycée, des bombasses mais aussi de SUPERBES Garce, et il y a Karine. Karine qui n’est pas sexy, Karine que personne ne regarde, Karine qui leur sert de DUFF (Vous avez lu ce livre ? Si non, DUFF = Dodue utile et franchement fade, bref la fille qui est là pour faire paraître les autres plus belles).

images (1)

J’ai toujours été agacé par le comportement de Jenny (rousse) et Vicky (Noire) au fil des tomes. Karine se laisse faire et je ne vous dis pas les vacheries que ces soit disant «  »amis » » » lui ont fait (Vraiment pas, entre coup bas, jalousie, mensonge, elles ont tout fait) mais j’ai été surprise de voir que de tome en tome, Karine a pris de l’assurance. Dans le tome 7, elle rencontre un garçon qui la transforme : Autant physiquement que moralement et même si ce jeune homme n’a pas été sincère avec elle, le fait de voir qu’elle n’attend plus rien de ses ‘ » » » meilleurs «  » » amis m’a fait du bien.

téléchargement

Voila, je voulais juste un peu résumé la BD : Passons au chose sérieuse :

Ce tome continue là ou le tome 7 s’arrête : Karine, Albin et les Albinos sont en pleins ascension dans leurs carrières de musicien. Karin s’affirme et même si elle a toujours le cœur brisé par Albin, elle a changé. Du côté de Jenny et Vicky, pareil, dans le tome 7, la famille de Vicky a explosé, ses parents ce sont séparé et elle est forcé de vivre avec Jenny qu’elle déteste désormais car celle ci a crié haut et fort que Vicky aimait les femmes. Alors deux choses a dire a ce sujet :

Premièrement , j’ai été choqué par le comportement de Vicky et pourtant elle a pu se montrer vraiment méchante dans les tomes précédents. Ici, elle va détruire (et je pèse mes mots) Jenny qui de son côté est amoureuse d’un garçon (Hugo) qui ne répond pas à ses standards (Moche et gros…. enfin d’après elle hein) et dont elle préfère taire cette relation aux grands publics ce qui ne plait pas au dit garçon (C’est bien mon gars), elle va donc essayer de le récupérer mais elle s’est montré odieuse et il n’est pas con. Mais quand on va plus loin, On constate que Vicky est tout simplement malheureuse. Sa méchanceté n’est qu’un état de son mal être (qui d’ailleurs est bien visible à la dernière page). Elle aime les femmes, oui ! Mais elle a peur de ce qu’on pourrait penser d’elle, elle ne peut pas se décider à vivre son amour avec celle qu’elle aime : Non jamais : Ce n’est pas dans les normes, ce n’est pas digne d’une fille comme elle…. Alors, elle est cruelle.

Jenny quant à elle est un personnage adorable (bien qu’elle aussi soit méchante mais elle semble souvent tellement dénoué de bon sens qu’on arrive pas à la détester pour autant) mais très TRÈS superficielle et pas très très intelligente. Elle va devoir apprendre à accepter la différence chez les autres, à arrêter de critiquer et dans un sens, le comportement (plutôt traumatisant) de Vicky va lui ouvrir les yeux. J’ai beaucoup aimé son évolution et bien que pendant pratiquement tout le livre, elle souffre, la fin m’a énormément fait plaisir, elle mérité au fond et j’espère qu’elle ne changera plus. 

Pour revenir a Karine qui est LE personnage principal à mes yeux, sa carrière décolle et enfin, enfin elle se sent bien dans sa peau mais on constate que ce n’est qu’une apparence, au fond, Karine est toujours aussi perdu et ce n’est pas son look qui a changé quoi que ce soit, elle regrette son amour passé avec Dan, elle se sent toujours proche des filles ( qui sont toxiques pour elle) et la trahison d’Albin est inoubliable. BREF, Karine est PERDU ! Je vois l’évolution de ce personnage et j’ai tellement envie qu’elle ai une fin heureuse. Je savais déjà que Karine avait un petit côté sombre et on a pu apercevoir une autre parcelle ici. Est ce que je lui donne tort ou raison ? Je ne sais pas, mais je ne souhaite pas qu’elle poursuivre sur ce chemin. Toutefois comparé au tome 1, je suis quand même heureuse pour elle, elle mûrit, grandit et s’épanouie même si elle se cherche encore.

Ce que j’aime chez les nombrils, c’est le message qu’il soulève : Ici c’est l’amour refoulé : Vicky pour les femmes, Jenny pour celui qu’elle aime mais qui ne correspond pas au stander (Pas de tablette de chocolat) et on a Karine complètement perdu de son côté. Mais on a aussi le harcèlement et je trouve que ça permet d’ouvrir les yeux sur l’amitié. Je le dit : Choisissez bien vos amis, si vous avez une Jenny ou une Vicky dans vos vies, courez au plus vite ! Autant Jenny peut se réjouir pour Karine, Vicky n’est pas heureuse quand celle ci l’est ! 

OUF, ce n’est pas le dernier tome car j’aimerais vraiment que ça se termine bien…. Pour les trois. Que Vicky puisse aimer librement (IMPORTANT) que Jenny ne change plus (et que Karine se trouve. Elles ont fait des choix mais pour moi seulement une seule a réussi, il ne reste qu’au deux autres de choisir une fois de plus et de bien réfléchir cette fois ci. 

Une fois de plus, j’ai dévoré ce tome. J’ATTENDS LA SUITE ! 


Ma Note :

Coup de coeur

signature

3 commentaires sur “Les Nombrils, tome 8 : Ex, Drague et Rock’N’Roll !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s