Séries Tv

La Chronique des Bridgerton

Hello la blogo, je vous retrouve aujourd’hui pour un avis série ! Il s’agit de la toute dernière en vogue, la chronique des bidgerton 

La Chronique des Bridgerton (Bridgerton) est une série télévisée historique romancée américaine créée par Chris Van Dusen (en) basée sur la série de livres de Julia Quinn, et mise en ligne le 25 décembre 2020 sur Netflix, incluant les pays francophones. Produite par Shonda Rhimes, la série se déroule dans la haute-société londonienne lors de la Régence anglaise.

Lien Wikipedia : Ici

Synopsis :

À Londres, pendant la Régence, Daphne Bridgerton, fille aînée d’une puissante dynastie qui entre dans le monde et est censée se trouver un mari, mais la concurrence est rude et ses envies sont ailleurs…


MON AVIS :

ATTENTION, RISQUE DE SPOILS / TW VIOLENCES SEXUELLES

Je suis un petit mouton et comme tout le monde , et bien sur grâce au marketing de Netflix, on le sait déjà, j’ai regardé la chronique des Bridgerton qui est sur toutes les Bouches et partout sur les RS. Qu’on se le dise, de l’épisode 1 à 5, j’ai aimé cette série.

La série tourne donc autour de Daphné Bridgerton, l’aînée de la famille qui entre dans le monde et doit trouver un mari car depuis la nuit des temps, les filles de la haute société ne sont formés qu’à ça : trouver un mari.

Ainsi, dans cette société, surtout pour les jeunes femme, tout tourne autour de ça, depuis leur plus jeune âge, elles y sont formées.  Ici, tout est une question d’apparence et ça, Daphné ne le découvrira que très vite.

Ainsi, tout de suite, elle se positionne, sûrement à cause de sa grâce et de sa beauté, en tant que petit chouchou de cette saison de bal et de rencontre ce qui fait que tout ces beaux et nobles monsieur lui gravite autour comme si elle était leur soleil mais très vite, une série d’événement et un ou deux élément plus que perturbateur entraîne Daphné au fond du gouffre, plus personne ne veut la courtiser (et oui, c’est aussi grave car comme je le dis, il n’y a rien d’autre de plus important). 

Et c’est là qu’elle fait la rencontre du Duc Simon Basset. Très vite, les deux deviennent amis, après un début assez houleux puis complice. Ils n’avaient pas prévu de tomber amoureux mais on ne vas pas se mentir… qui ne tomberait pas sous le charme de cet homme :


Maintenant que j’ai posé les bases, je dirais que les choses que j’ai le plus aimé ici sont les décors, la musique , qui d’ailleurs n’est qu’une version Instrumental de morceaux connu de maintenant : Thank U next, bad guy, girls like you… ce que j’ai trouvé vraiment génial. Il y a aussi les costumes. Alors je ne m’y connais pas du tout en romance historique donc je ne pourrais dire si tout était à sa place et si on ne faisais pas face à des anachronismes à ce sujet mais puisque la série se veut à la fois vivace avec une pointe de modernité, je n’en ai rien à redire.

Mais rentrons dans le vif du sujet :

Sincèrement, cette série est un mixte entre 50 nuances de grey et twilight. Deux sagas qui – et bien que je reconnaisse toutes leurs problématiques – que j’ai aimé lors de mes premiers lectures.Je venais à peine de lancer l’épisode 1 que je me suis retrouvé devant une paire de fesses. 50 nuances pour le sexe en abondance dans cette série (genre vraiment) et Twilight pour l’innocence de Daphné qui n’est sans rappeler Bella. Toutefois, j’ai trouvé qu’elle avait bien plus de poigne que les deux autres. Mais la tension sexuelle dans cette série est juste extraordinaire.. enfin, regardez le voyons :

Il fait pas un peu chaud là ?

Ce n’est pas l’amour qui anime la relation entre Daphné et Simon. On passe d’ailleurs d’une trame ou les deux protagonistes se détestent, puis sont liés par un pacte et entre les deux, la tension entre eux se fait grandissante, puis, ils se rendent compte de leurs amours réciproque. Le Duc n’est pas un novice, bien au contraire, mais Daphné (et oui, pure, vierge et surtout naïve) elle, n’y connaît rien et nous assistons à son éveil qui est très bien réussi. Une fois de plus : comment ça aurait pu en être autrement !
Pour résumé, des épisodes 1 à 5 j’ai beaucoup aimé la série et bien sûr, nous découvrons l’histoire des autres personnages.

Que ce soit les grands frères de Daphné qui ne veulent pas se caser et qui sont tout expérimenté que le Duc (parce que bien entendu, et tout comme à l’heure actuel, les hommes dans la haute société ne se présentent point pour leurs belles, bien au contraire, mais si l’une à le malheur de ne serais-ce effleurer la bouche d’un homme avant le mariage, sa réputation s’en trouve entaché). Ils ont chacun leurs personnalité que j’ai catégorisé ainsi :

  • L’autoritaire (Le plus grand du coup)
  • L’artiste
  • Le naïf

Nous faisons aussi la connaissance d’Éloïse, sœur de Daphné que j’ai beaucoup aimé car dans toute la série, elle cherche à s’affranchir des préceptes de cette société. Comparé à sa sœur, sa meilleure amie Pénélope et toutes les autres, elle aspire à plus. Elle a de grands rêve. Elle ne mâche pas ses mots. Une révolutionnaire dans l’âme.
Il y aussi les histoires de la famille d’en face (celle de ladite Pénélope) et leurs lots de problème et de cachotteries sous la forme de Marina. Je n’en dirais pas plus pour ne pas spoil plus que ça.

Passons maintenant aux points négatifs de la série :

Je vais commencer avec la diversité :
Quand j’ai commencé la série, j’ai été agréablement surpris de la diversité dans la série et même si je sais que ce n’était pas ainsi à l’époque, je ne me suis pas posé plus de question que cela au début. Je dis souvent que nous n’existons pas qu’à travers nos luttes et qu’une bonne fiction fait du bien ! Il ne semble pas y avoir ici, aux premiers abords tout de moins, de racisme, de discriminations et  de rapport de force (Blanc – noir). Mais malgré tout ça, je ne peux ignorer qu’à l’époque, la richesse de cette société reposait sur l’exploitation des esclaves dans les colonies. Nous faisons donc face à un énorme paradoxe.

Alors oui, la reine est noire, le duc et sa famille sont noirs, Lady Danbury, une amie du Duc, l’est aussi et bien d’autres et il semblerait donc que l’ethnie des personnages n’a aucune incidence sur leurs vies. Juste leurs statuts sociaux. 
Le père du Duc dit à un moment dans la série qu’il s’est battu pour l’être, que les gens comme lui doivent de battre car on sait bien ce que les autres pensent et je me demandais s’il parlait de sa négritude ou de son statut social mais c’est Lady Danbury qui apporte la réponse à ma question en disant que si les noirs et les blancs vivent  » si bien  » dans cette société, c’est parce que l’amour les as réunis. En l’occurrence l’union du roi et de la reine.

«Je comprends que vous croyiez que l’amour, le dévouement, l’affection et l’attachement soient des choses banales et frivoles. Mais entendez-vous que c’est précisément ce qui a permis à un nouveau jour de se lever sur notre société? Regardez notre reine. Notre roi. Leur mariage. Tout ce que cela fait pour nous. Nos deux sociétés étaient séparées, divisées par la couleur jusqu’à ce qu’un roi tombe amoureux de l’une d’entre nous. L’amour, Votre Grâce, conquiert tout.»

Et donc cela veut dire que toutes tension raciste à disparu avec. On a (VRAIMENT) de la peine a le croire mais vraiment, je ne me suis pas posé plus de question que ça car pour moi, cette série est clairement de la fiction, elle enchaîne anachronisme sur anachronisme alors j’ai décidé de la prendre telle quelle est : Une utopie et « d’apprécier ». 

Passons maintenant à ce qui m’a le plus profondément choqué dans cette série et qui fait qu’elle est descendu dans mon estime :

[TW VIOL]
CONTEXTE : C’est durant la période de noce de nos deux protagonistes. Depuis le début, Simon à été clair : Il ne peut pas faire d’enfant, toutefois, la vérité tout autre. Il ne veut pas et pour ses propres raisons qu’il ne dit pas à Daphné. Rappelons que Daphné est une novice et sa mère ne lui a clairement pas bien fait son cours sur la sexualité. Elle ne comprend donc pas pourquoi Simon se retire à chaque fois et quand, après quelques recherche elle le découvre, elle est en colère.
Et qu’est-ce qu’elle fait pour manifester sa colère et découvrir si Simon lui a menti ? Elle le viole. Vous avez bien lu. Et je met un point d’honneur à préciser que beaucoup (et ce n’est pas un jugement, car nous ne naissons pas déconstruit) ont une idée préconçu du viol mais il se manifeste sous plusieurs forme et ce qui est le plus souligné ici et que quand ce sont les hommes qui le vivent, beaucoup ne le reconnaisse pas (en tout cas de ce que j’ai pu voir sur les RS), pour beaucoup cette scène n’avait rien e choquante alors je vais vous expliquer le problème : 

Durant l’acte, au moment de l’éjaculation de monsieur, elle le retient. Il lu demande plusieurs fois de ralentir, de stopper et elle fait la sourde oreille. On voit donc en gros plan, le visage d’un Simon apeuré, affolé, luttant avec sa jouissance. Et quand elle a finit, un petit sourire satisfait apparaît sur son visage. C’est donc une question de consentement. Daphné ne respecte pas celui de Simon, elle le retient contre son gré et à la fin, elle lui cris après, plus en colère que quiconque. Durant les deux derniers épisodes que j’ai regardé les sourcils froncés, pas une seule fois elle ne se remet en question et pas une seule fois non plus, on à l’impression que Simon se rend vraiment compte de ce qu’il s’est passé.

Pas une seule fois la série ne nous montre à quel point c’était mal, aucuns ne s’interroge sur la portée de cette acte monstrueux. Simon est bouleversé mais on a plus l’impression que c’est parce qu’il essaye de faire face à la colère de Daphné, parce qu’il ne veut toujours pas avoir d’enfant et elle oui. J’ai l’impression que ça ne vas pas plus loin que ça. Daphné d’ailleurs dépeinte comme celle qui a été bafoué, trahie. C’est elle la victime car Simon lui a menti et lui refuse son  » droit  » d’avoir un enfant. Dans les épisodes 7 et 8, ils passent leurs temps à se disputer, elle, toujours en victime jusqu’à ce qu’ils renouent et forme une  » vrai famille  » selon la définition de la société je suppose. 
On m’a aussi rapporté que dans le livre, Simon dort au moment de la scène. Ce qui est encore plus horrible mais que Daphné se remet en question et s’excuse.

Vous me direz quelle a agit comme ça car ; elle n’y connaît rien au sexe, ni au consentement, d’ailleurs à cette époque, le terme n’existait certainement pas mais tout de même, dans la série, on voit bien la détresse de Simon donc ce n’est point une excuse.
Cette scène et sa continuité ma laissé un goût âcre dans la bouche.

En, définitive, et je reprends les mots dans l’article de slate que j’ai trouvé juste :

Sous ses airs progressistes et révolutionnaires, La Chronique des Bridgerton est une série beaucoup trop superficielle pour confronter avec intelligence des questions comme le consentement, les rapports de classes, le racisme ou la condition des femmes au XIXe siècle.

Et je trouve ça dommage. Apres vous me direz qu’en 8 épisodes, ça aurait été compliquée mais bon. Dans tout les cas, je trouve ça dommage car la série avait bien commencé. Une romance historique pas prise de tête et je vous l’aurais conseillé avec grand plaisir sans tout ça. 


NOTE : 

  • Globale : 2.5/5
  • Scénario : 3/5
  • Décors : 4/5
  • Émotions : 4/5
  • Suspense : 4/5
  • Musique : 5/5
  • Acteurs : 5/5
  • Originalité : 3/5 
  • Pédagogie : 1/5

14 commentaires sur “La Chronique des Bridgerton

  1. Je ne veux pas voir cette série à cause du casting.
    Je m’explique : j’ai lu les romans, le duc n’a jamais été noir ou métis. Et à cette époque en Angleterre, l’esclavage a été aboli 5 ans plus tôt ! D’où on passe de Noirs = esclaves à Noirs = ducs ?
    Il y a TELLEMENT de romans historiques avec des héros issus de minorité, pourquoi prendre une histoire où il n’y en a pas ?
    Pour moi, c’est justement de la mauvaise diversité parce que totalement irréaliste et pas nécessaire parce que les histoires existent déjà, et par des auteurs issus de la diversité également.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis d’accord avec ce que tu dis. C’est ce que j’expliquais justement plus bas
      Par contre j’ai vu la couverture du roman et le perso est noir dessus. C’est une réédition ? (Non c’est pas l’acteur dessus justement)
      Et tu as des romans historiques du genre a me proposer justement ?

      J'aime

      1. Je n’ai pas des titres, mais quand tu as parlé d’Alyssa Cole sur Instagram, je suis allée voir ce qu’elle faisait, et elle fait de la romance historique, également. Pourquoi ne pas adapter ses romans à elle ?
        (Shonda Rhimes m’a déçue, pour le coup.)

        Aimé par 1 personne

      1. ah que ça soit pas grave je suis pas si d’accord que cela ça relève une sore d’hypocrisie comme quoi il y aurait des viols qui se valent enfin ce n’est pas le sujet de l’histoire . De plus ce qui m’a choquée et dégouté c’est Le Lord Pédophile vraiment des nausées celui-là

        Aimé par 1 personne

      2. He suis totalement d’accord avec toi ! Sincèrement a partir de moment qu’il n’y a pas de consument : c’est grave. Cest un viol
        Je n’ai même pas parlé de ça mais cest vrai !! Ça m’a dégouté aussi !!!

        J'aime

  2. Merci pour l’article.
    Au final ce programme ira dans la section « au cas où je n’ai vraiment rien d’autre à faire ».

    Dans la même veine , avez-vous un retour sur la série Still Star-Crossed (2017), aussi une production de ShondaLand?
    J’ai vu une partie et j’ai trouvé cela fort distrayant.

    Pour l’acuité historique, mmh, considérant ceci comme étant une fiction bien fantaisiste à vocation divertissante, pour quoi pas un peu de royauté à carnation chocolatée !
    Si la présence de Denzel Washington au casting de l’adaptation de la pièce de Shakespeare « Beaucoup de bruit pour rien  » passe plus que crème. Autant profiter du show.
    Il en va de même au théâtre avec Lucian Msamati dans le role de Salieri dans la pièce Amadeus.

    C’est certes un colorblind forcé par rapport aux réalités raciales mais il y a assurément d’autres programmes qui mettent en lumière cet aspect. Là c’est bien l’utopie de ce qui aurait pu être si certains biais discriminatoires n’existaient pas.

    Un autre exemple d’évasion scénaristique historique: https://www.youtube.com/watch?v=5WIcqyHDuIg

    Bonne continuation!

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis assez d’accord avec toi sur beaucoup de points même si je dois l’avouer, malgré tous ces problèmes j’ai bien aimé la série (autant que Twilight).
    Après sur le viol, au début je me sentais un peu mal à l’aise avec la scène mais sans plus. Et après en regardant sur les réseaux je me suis rendue compte que c’était une scène de viol et qu’on minimise beaucoup les viols sur les hommes en général, surtout quand ils sont perpétrés par des femmes.

    Concernant la diversité, j’ai vu ça comme une fiction qui ne représente pas du tout la réalité, déjà qu’apparemment les costumes ne correspondaient pas trop à ce qui se faisait à l’époque. Après grâce à ça je me suis rappelée d’un autre film avec un casting représentatif, il s’agit de Cendrillon avec Brandy. Là c’était vraiment de la fiction à fond et c’était vraiment rafraichissant de voir un casting aussi varié!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s