Comédie

J’avais hâte de rouler vers le bonheur

j-avais-hate-de-rouler-vers-le-bonheur-1035738-264-432

 

  • Auteur : Venessa Yatch
  • Genres : Littérature humoristique, maman, bébé

Résumé

 

Je rencontre dans ce magasin ces deux belles femmes enceintes jusqu’aux dents et j’espère enfin réussir à capter l’attention de l’une d’elles. Qu’elles soient bientôt mamans me convient très bien. C’est vrai, J’ai toujours rêvé en accompagner une dans cette fabuleuse aventure qu’est la maternité.

Les deux dames se rapprochent… il y en a une qui me fixe de ses yeux vifs et j’ai le cœur qui bat. Elle s’arrête devant moi et je n’ose soutenir son regard…Si elle savait à quel point j’avais hâte, hâte de rouler vers le bonheur. 

Avec elle.


Mon avis

 

Une fois de plus, je referme un de tes livres Venessa, avec la tête sans dessus dessous et un regard différent. MERCI.

Merci à Venessa pour l’envoie de ce SP, si vous vous souvenez, j’avais déjà commenté son premier livre  » J’ai mal à mes cheveux  » et vous aviez beaucoup aimé. Ce livre qui parle d’identité et de trésors, une pépite qui parle surtout de fierté, d’être soi même.

Je dois bien avouer qu’en lisant le résumé de ce livre, je m’attendais à un monsieur, en l’occurrence Jade qui souhaitait être Papa, enfin soyons sérieux, le résumé ne rend pas honneur à ce livre, j’étais à des années lumières de ce que cet ouvrage refermait.

Je ne sais pas comment vous le chroniqué sans spoilé car c’est la première fois que je lis un livre du genre… Jack n’est pas une personne, et quand je l’ai compris, j’ai été surprise ! Je me suis arrêté de lire et je me suis dit.. Attend, c’est bien ça ? Bien sur j’ai continué tout simplement parce que la plume de l’auteur est belle et fluide ! Je vous laisse donc être aussi surpris que moi si vous lisez ce livre. 

Si je devais décrire ce livre en quelques mots je dirais : douceur, senteur, humour, plaisir, maman.

Car oui, ce livre est une porte ouverte vers la maternité, bien sûr je ne suis pas maman et je suis loin d’en être une, pourtant ce livre m’a transporté et j’ai aimé suivre cet aventure aux côtés de parents tels que Emily et sa soeur Nath qui vivent pour la première fois le plus dur et à la fois formidable métier de maman. Nous suivons toutes les étapes par lequel elles passent et nous passons un bon moment, comme je le disais ce livre est à la frontière entre douceur et humour et je me suis surprise à rire aux éclats face aux réflexions de mon nouveau personnage particulier Jack et de sa compagne de toujours, La pie.

Ce livre est un peu fantastique sur les bords et j’ai A.I.ME ça ! Si le début et le milieu était parfait en tout point, je ne vous dis dans quel état je l’ai refermé, les larmes aux yeux. Nous quittons cette note de douceur pour un univers plus sombre et triste, écrit d’une main de maître. Venessa nous fait ressentir ce que le personnage ressent et j’avais une boule à la gorge. Je vous le dis, le résumé ne recèle pas du tout l’âme du livre, ce n’est qu’un avant goût… Une fois entamé, vous ne pourrez plus le lâché, la preuve je l’ai lu en 2 heures, en passant je devais le lire depuis un moment, mais malade pendant deux semaines je n’ai pratiquement rien fait à part rester dans mon lit. 

Si le premier livre était plus adapté aux enfants, enfin tout le monde peut lire bien sur mais il est bien plus cours et à la portée de tous, ce livre ci offre une belle palette bien plus enrichissante avec des thèmes abordés à la fois réaliste mais dur ! 

Les personnages sont attachants et droles et j’étais triste de les quitter.

J’ai aussi pas mal grincé des dents face à la belle-mère d’Emily… Je vous le dis, avec toutes ces histoires de belle-mère, ça ne donne envie de rien ! Surtout quand on vois la réaction de celle-ci, bien sûr Emily était douce et patiente…. Tout ce que je ne suis pas ! 

giphy-1.gif

 

En passant, puisque j’ai raconté une expérience personnel avec le premier livre, cette fois ci, ce sera une lettre ouverte à ma mère et pourquoi pas à toutes les mères ! 

Maman, merci pour tout ce que tu fais pour moi, merci d’être là, de me soutenir dans tout ce que je fais, merci d’être aussi forte, d’endurer autant juste pour tes enfants qui sont parfois bien ingrate et je m’en excuse, à mes yeux tu es indispensable, je pourrais parler des heures de tout ce que tu as apporté dans ma vie ! Chère mère du monde, merci pour tout. Les Papas, vous n’êtes pas oublier, vous êtes nos piliers. 

 

Merci Venessa pour ce SP et pour ce merveilleux moment que tu m’a offert


Ma Note : 18/20

4

Publicités

2 commentaires sur “J’avais hâte de rouler vers le bonheur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s